La LMNP : les avantages à saisir en matière de fiscalité

  • 20 février 2020
La LMNP : les avantages à saisir en matière de fiscalité
Le statut LMNP est un régime qui séduit de plus en plus de propriétaires. En effet, ce dispositif permet aux contribuables de profiter de plusieurs avantages intéressants, dont la possibilité de faire des économies d’impôt. Cela dit, avant de se lancer dans ce type d’investissement, il est important de bien se renseigner pour éviter les problèmes.

Les avantages du statut en LMNP en matière de fiscalité

En souscrivant au statut LMNP, les contribuables ont le choix entre deux régimes fiscaux différents. D’un côté, il y a le régime en micro BIC. Ce dernier permet de profiter d’un abattement forfaitaire avant impôt de 50 % sur l’ensemble des revenus locatifs. Il est destiné aux personnes dont les gains annuels obtenus durant la location ne dépassent pas 70 000 €. À noter que ce taux ne s’applique pas pour les chambres d’hôtes ou les meublés de tourisme classés. En effet, pour ces logements, l’abattement est de 71 % avec un plafond de recette de 170 000 €. D’un autre côté, il y a le régime réel. Cette option permet d’amortir le prix d’acquisition du bien immobilier et de déduire les dépenses liées à l’activité. Il est généralement destiné aux personnes dans les revenus locatifs dépassent les 70 000 €. Cependant, les contribuables avec une recette inférieure à ce montant peuvent souscrire à ce régime. Pour information, les conditions requises pour déclarer ses impôts en « micro BIC » sont assez faciles à effectuer. À contrario, pour le régime réel, les formalités à suivre sont complexes et nécessitent souvent l’aide d’un professionnel. En effet, il faut éditer une liasse fiscale et établir un bilan annuel. Outre ces deux régimes, s’inscrire au statut LMNP donne également la possibilité de récupérer la TVA sur le prix d’acquisition de la propriété. Toutefois, cet avantage est uniquement destiné aux logements achetés neufs, en résidence de services ou via une société exploitante.

Les conditions à respecter pour profiter du statut de LMNP

Pour pouvoir bénéficier des avantages du statut de loueur en meublé non professionnel, les contribuables doivent respecter plusieurs conditions. En premier lieu, les investisseurs doivent meubler la propriété qu’ils souhaitent mettre en location. À noter que les meubles présents dans la propriété doivent être conformes à la liste imposée par l’État. En second lieu, les contribuables sont contraints de ne pas être inscrits dans le registre du commerce et des sociétés. Effectivement, les contribuables sont présents dans cette liste en tant que loueurs de meublés professionnel sont inéligible au statut LMNP. Pour finir, les propriétaires sont tenus de ne pas percevoir plus de 23 000 € de revenu locatif. À noter que si les investisseurs ne perçoivent que 50 % de leurs revenus globaux, ils peuvent bénéficier du statut LMNP.

Comment déclarer ses impôts de loueur en meublé non professionnel ?

Pour profiter du statut LMNP, les contribuables doivent faire une déclaration auprès du centre des formalités des entreprises. Cette démarche peut également se faire chez le greffe du Tribunal de commerce. Elle consiste à remplir le formulaire p0i pour avoir un numéro SIRET. Elle doit être réalisée dans un délai de 2 semaines suivant le début de l’activité de loueur en meublé.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide