Carreaux à effet bois et chauffage par le sol – Mieux que le bois ?

  • 5 août 2020
Carreaux à effet bois et chauffage par le sol – Mieux que le bois ?
Le chauffage de votre maison par le dessous est de plus en plus populaire. Il y a un certain nombre de points à prendre en compte lorsque vous combinez le chauffage par le sol avec votre choix de revêtement de sol.

 LES CARREAUX DE SOL À EFFET BOIS :

Tout carrelage en céramique ou en porcelaine est parfaitement adapté aux exigences de la fluctuation de la chaleur. Cuits au four à plus de 800° Celsius, ils sont plus que capables de résister à la gamme de températures prévues dans un cadre domestique. Ils sont excellents pour transférer la chaleur du sous-plancher dans la pièce. Le carrelage peut être fait dans les deux premiers jours après le coulage d'une chape. Contactez-nous sur cette page, et profiter de notre grande expérience Il est essentiel que la colle et le coulis soient flexibles. Comme toujours, il est sage de consulter les fiches techniques des fabricants pour s'assurer que vous avez le bon matériau. Si, pour une raison quelconque, un adhésif non flexible est utilisé, il y a de fortes chances que l'adhérence soit défaillante en raison de la rigidité de l'adhésif, et que les carreaux à effet bois se fissurent, se détachent, ou les deux. C'est une situation similaire pour le coulis.

 PLANCHERS DE BOIS :

La pose du bois sur un plancher chauffant requiert une attention particulière lors du choix, de la préparation et de la pose de votre sol. Voici quelques complications qui surviennent, presque toutes liées à la teneur en humidité et aux problèmes de dilatation : La plupart des fabricants de bois recommandent de stocker les parquets dans le bâtiment pour qu'ils s'acclimatent aux conditions dans lesquelles ils seront installés, le délai de 7 jours étant souvent cité. Ces 7 jours permettent au nouveau système de chauffage de fonctionner selon un cycle complet de haut en bas, en augmentant par paliers de 5° Celsius jusqu'à environ 27°, de rester en place pendant deux jours, puis de redescendre par réductions similaires, puis de s'arrêter pendant les deux derniers jours. Le fait de garder le nouveau bois dans le bâtiment pendant ce processus l'aide à se synchroniser avec son nouvel environnement. Gardez cela à l'esprit si vous vous trouvez pressé ou sous pression pour choisir un produit. C'est pourquoi de nombreux fournisseurs ne recommandent pas les parquets en bois massif, mais plutôt les produits techniques ou les stratifiés. Le taux d'humidité des nouvelles lames de bois massif ou de parquet doit être d'environ 10 à 11 % avant l'installation, car il se réduit à 8 ou 9 % lorsque le système de chauffage est activé. En raison du taux d'humidité élevé de certaines essences, telles que le hêtre ou l'érable, certains fournisseurs ne recommandent pas leur utilisation pour le chauffage par le sol. Lors de la pose du bois, il faut toujours respecter les paramètres de température du sol, de température de l'air et d'humidité pour une installation correcte. La température ambiante de la pièce fluctuant au cours de l'année, vous devez vous assurer que vous respectez les directives du fabricant. En cas de pose sur des feuilles de contreplaqué, il est important qu'elles ne contiennent pas plus de 10 % d'humidité. Là encore, cela permet d'éviter que la contraction de la feuille n'endommage le nouveau plancher du dessus, qui sèche avec le temps. Les niveaux d'humidité des sous-couches doivent être inférieurs à certains niveaux, (3% pour le béton, 0,3% pour l'anhydride). Pour les nouvelles constructions, cela signifie que le temps de séchage doit être pris en considération. La méthode recommandée pour effectuer le test d'humidité consiste à percer un trou de 50 mm dans la chape tous les 5 mètres, en prenant soin de ne pas endommager le système de chauffage par le sol lui-même, et à prendre des mesures avec un hygromètre.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide