Comment faire un trou dans un mur porteur

  • 20 décembre 2021
Comment faire un trou dans un mur porteur
Ouvrir un trou dans un mur porteur, ou agrandir un mur existant, est une opération courante lors de la rénovation d'un bâtiment, mais elle n'est pas sans risque. Vous devez avoir de l'expérience dans ce type d'opération et être très clair sur la façon dont vous allez procéder pour éviter que l'intervention ne cause des dommages au bâtiment et pour éviter de casser un mur porteur.

Tout d’abord que sont les murs porteurs ?

Ce sont ceux qui supportent le poids de la charge dans une construction, la partie supérieure et le support du toit pour porter les charges à la structure de base et au sol sous la maison. On dit que les murs font partie de la structure de support de la maison. Comment identifier les murs porteurs d'un bâtiment est une évaluation qui devrait être laissée à un architecte. Beaucoup pensent qu'il suffit de toucher le mur pour le dire, mais un mur porteur dans une maison peut ressembler à un petit mur. La meilleure façon de savoir si le mur porte du poids est de regarder les plans de construction de la maison, s'il n'y en a pas, l'architecte devra faire une étude de mur porteur basée sur d'autres documents et vues sur le site pour faire un plan de murs porteurs. Si vous souhaitez apporter des modifications aux murs porteurs d'une construction, les modifications apportées à la structure porteuse du bâtiment doivent être signalées à votre service municipal des licences de construction local, n'apportez jamais de modifications à la structure sans être sûr et sans traiter avec une demande auprès de votre mairie. Si vous cassez un mur porteur ou qu’un mur porteur n'est pas compatible avec le pont supérieur, le risque d'effondrement est grand. Dans le pire des cas, la maison peut s'effondrer si des mesures de sécurité ne sont pas mises en place dans le cas où un mur porteur a déjà été retiré d'une construction, en cas de tel soupçon, vous devez absolument contacter un architecte pour une attention appropriée et corriger le problème. En bref, le mur porteur est celui qui remplit des fonctions structurelles dans un bâtiment et ne doit absolument pas être modifié à moins que les experts appropriés ne soient consultés.

Un trou dans un mur porteur ; est ce possible ?

Il s'agit d'une opération qualifiée de « gros œuvre », elle nécessite donc un technicien compétent (architecte ou géomètre) pour encadrer l'intervention. Il vous faudra l'autorisation de la communauté de propriétaires, puisque vous intervenez sur un élément de structure, et, bien entendu, le permis de construire correspondant en règle. Nous allons présenter une manière générale de procéder, qui admet de multiples variations selon la taille du trou que l'on veut ouvrir, le nombre d'étages que l'on a au dessus, l'épaisseur du mur, la possibilité de réaliser des étaiements ou non et bien d'autres conditions qui justifient pleinement l'intervention d'un technicien qui dirige et prend en charge l'opération. Nous le répétons : ne tentez pas cette opération sans la supervision d'un technicien qualifié sur place.

Quels sont les étapes à suivre pour faire un trou dans un mur porteur ?

Supprimez le revêtement mural, le faux plafond dans la bande de jonction entre le mur et la dalle, et soulevez le dallage et les remplissages jusqu'à atteindre la dalle inférieure : L'objectif est d'exposer le support que l'on va démolir, la dalle supérieure, afin que nous puissions voir où les solives et la dalle inférieure se rencontrent. Réalisez deux frictions verticales dans le mur, aux limites du trou que vous voulez ouvrir, où vous logerez les colonnes métalliques qui supporteront les charges de la poutre de chargement que vous allez insérer. Placez les plaques d'ancrage en acier au-dessus et au-dessous de ces barres verticales. Elles doivent toujours être ancrés sur du béton, jamais sur une voûte en céramique. Si nécessaire, certaines zones du plancher peuvent devoir être solidifiées ou la couche de compression du plancher inférieur peut devoir être reconstruite. Placez les piliers en acier dans les barres verticales, en les soudant aux plaques inférieure et supérieure. Comme le pilier aura probablement une dimension plus petite que la largeur du mur, vous devrez placer des angles en tête de pilier qui vous permettront de récupérer les poutres de chargement. Le pilier aura la taille déterminée par le calcul. Placez la première poutre de chargement, type IPN, en appui sur les angles de la tête des piliers. Soudez-les-leur. La face supérieure de la poutre doit être contre les solives. S'il reste du jeu, il doit être rempli de mortier sans retrait. Percez des trous dans le mur qui vous permettent de faire passer des plaques d'acier d'un côté à l'autre du mur pour relier les deux poutres IPN, à la fois en bas et en haut. Dans ce dernier cas, il faut casser les voûtes et, le cas échéant, casser la chaîne de béton qui relie les deux étages. Placez la deuxième poutre IPN de manière identique à la première, en la soudant aux plaques de connexion que vous avez laissées préparées. Retouchez la face supérieure contre la dalle si nécessaire. A ce stade, il ne reste plus qu'à démolir le mur et laisser le trou désiré ouvert, et faire les finitions. Comme vous pouvez le constater, cette façon de procéder ne nécessite pas d'étaiement, car à aucun moment le mur n'est fragilisé par des éraflures horizontales. Dans tous les cas, si l'état de conservation du bâtiment l'exige, il peut être nécessaire de procéder à une réduction de sécurité.

Pour finir…

Ce type d'intervention peut provoquer l'apparition de fissures dans l'étage supérieur en raison d'une déflexion excessive de la poutre nouvellement placée, et dans l'étage inférieur en raison de la transmission ponctuelle des charges sous les piliers. Ces fissures, si vous avez tout fait correctement, ne devraient pas aller plus loin, et revoir les revêtements et la peinture devrait suffire à les résoudre. Tous les éléments de structure concernés doivent être calculés par un technicien, vu l'importance de l'ouvrage, il serait risqué de les dimensionner "à l'oeil", ou de reporter les dimensions d'un ouvrage à l'autre.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide